jeudi 12 avril 2018

Quelle honte !



Quelle honte de voir le village de  Layrac affiché en première page d’un journal en raison d’inscriptions nazies !

NON, NON, il ne s’agit pas d’incivilités lorsqu’on tague sur la porte d’un domicile des croix gammées, symboles du nazisme et de l’antisémitisme !

NON, NON ne banalisons pas, il ne s’agit pas d’enfantillages !
« La bête immonde » comme le dit si bien Pierre Perret est dans les murs de ce beau petit village français…

C’est à vomir !

J’ai passé ma vie d’enseignante et de citoyenne à parler des droits universels et de la tolérance et la persistance de ce racisme est une réalité qui m’écœure et me fait frémir, d’autant plus qu’elle est parfois étayée de discours politiques et soutenue par des scrutins nationalistes.
NON, NON ne laissons pas cet acte impuni, quel qu’en soit l’auteur et assurons cette famille honteusement stigmatisée de notre soutien et de notre sympathie.

Dans le Traité sur la Tolérance Voltaire écrit :
« PUISSENT TOUS LES HOMMES SE SOUVENIR QU’ILS SONT FRERES », il s’élevait contre toutes les formes d’exclusion et dénonçait tous les fanatismes. C’était en 1763.
Comment en 2018 peut-on encore utiliser cette croix gammée, symbole de l’antisémitisme qui a provoqué l’extermination de millions de Juifs alors que l’Histoire est enseignée dans toutes nos écoles ?
Telle est ma douloureuse interrogation !

Françoise Decloet





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire